27 juillet au 5 août 2017
180 ans de passion agricole

180 ans d'histoire en photos

Les expositions agricoles ne datent pas d’hier. Ici, au Bas-Canada, c’est dans le comté de Saint-Hyacinthe qu’à lieu la toute première expo. En 1837, pour être plus précis, la même année que le soulèvement des Patriotes. Comme je le dis souvent, rien n’arrive pour rien.

C’est à croire que les Canadiens-Français prennent petit-à-petit leur vie en main. Mais c’est bien beau de voir s’établir une exposition agricole à Saint-Hyacinthe, encore faut-il qu’une société s’en charge. C’est 9 ans plus tard, en 1846, qu’une poignée de personnalités notables maskoutaines créent La Société d’Agriculture du comté de Saint-Hyacinthe. Un autre pas vers ce qui deviendra la plus importante exposition agricole de la province. L’évènement se tient chaque année, à partir de 1851, à l’actuel marché public du centre-ville. Dès ses débuts, l’expo développe autant le volet agricole, touchant de nombreux agriculteurs de la région, que celui du divertissement, avec ses manèges et ses cirques. L’activité se doit de rejoindre le plus de monde possible. Il doit faire se rencontrer les divers acteurs du milieu agricole, faire découvrir de nouvelles techniques, de nouvelles espèces, tout en permettant aux habitants d’assister à des spectacles afin de se changer les idées. Une formule gagnante que l’on réplique année après année depuis 180 ans.

À ses débuts, l’expo propose aussi des concours afin de récompenser les plus beaux de même que les plus vaillants chevaux du comté. Il faut comprendre que le cheval est le principal moyen de transport à cette époque et qu’il est sur toutes les lèvres. Ces concours font fureur! Cela ne prendra que quelques années avant de voir le concours s’ouvrir également aux vaches et aux cochons. Après tout, ces bêtes nous aident et nous nourrissent au quotidien. Il est tout naturel de les récompenser.

L’Expo gagne alors en popularité. Chaque édition est de plus en plus couru, que ce soit par les habitants de Saint-Hyacinthe ou ceux des comtés avoisinants. Victime de son succès, la Société d’Agriculture décide d’acheter les terres de l’actuel site de l’Expo à plusieurs propriétaires terriens afin de constituer un site propre à l’évènement. Cela prendra 90 ans à construire. Il est à noter, en 1930, la participation active du maire de la ville, M. Télésphore-Damien Bouchard, qui lui aussi achète des terres afin de construire un site que la presse a décrite comme «magnifique».

À partir de 1836, la fête arrive en ville au début du mois d’août. L’Exposition Agricole s’échelonne alors sur 5 jours, soit du lundi au vendredi. Tous les habitants obtiennent d’ailleurs congé le mercredi afin de venir voir les plus beaux spécimens de ferme, les clowns et les acrobates du cirque, les courses de chevaux, de même que les musiciens de la Philharmonique. 20 ans plus tard, l’Expo s’allonge d’une journée pour passer d’un évènement de 5 à 6 jours. En 1962, l’évènement passe à 7 jours et se déroule donc le dimanche, jour du seigneur. Mais pas de panique, les organisateurs veillent au grain et une messe est organisée dans l’un des pavillons afin que tous puissent y assister. En 1983, l’évènement passe à 10 jours et à 11 jours de festivité, en 1987.

À partir de 1963, les organisateurs décident de pimenter leurs campagnes publicitaires et donnent un thème différent à chaque édition de l’Expo. En 1963, le thème était hommage à nos femmes rurales. En 1977, défis à la hauteur de nos aspirations. En 1994, l’industrie laitière: richesse patrimoniale et scientifique. C’est cette même année que les dirigeants réussissent un tour de force en présentant pour la toute première fois, Starbuck, le fameux taureau de race Holstein du Centre d’Insémination Artificielle du Québec, basé à Saint-Hyacinthe. Des journaux de partout en province viennent couvrir l’évènement. Le succès est instantané, Starbuck fait se déplacer une foule record! En 2011, l’Expo tente de recréer l’engouement de 94 avec la présentation de la plus belle vache du monde, une vache québécoise, qui plus est, du nom de Rose!

En 1976, le Pavillon de la jeunesse est construit et on tente d’y sensibiliser les visiteurs aux différents produits agro-alimentaire. On y présente des journées spéciales comme celle de la Journée du porc, ou celle de l’Histoire du pain au Québec. Tout pour démontrer l’éventail des produits frais bien de chez nous.

L’Expo c’est maintenant 6 pavillons multi usage dont le tout récent pavillon de La Coop dans lequel nous nous trouvons présentement.

Au fil des 180 dernières années, c’est des centaines de milliers de personnes qui se sont déplacés à l’Expo. Certains y sont venus pour assister aux concours animaliers, d’autres c’était pour les courses de chevaux, devenues des courses de voitures, puis des tirs de tracteurs modifiés. On a pu y voir des spectacles de toutes sortes: acrobaties, cascades, vaudeville, théâtre, chansons. On a pu y jouer au bingo. De même qu’y apprendre une tonne de choses sur l’agriculture: ses percées technologiques, ses nouvelles espèces, de même que sur l’agroalimentaire. Gageons que l’Expo sera toujours là, bien après nous, avec sa 250e édition, voire sa 400e.

Pour l’instant, fêtons ensemble 180 ans de passion agricole !

Consulter le PDF

Nos Partenaires